Long Beach au calendrier F1 ? Szafnauer lance une piste…

Le deuxième Grand Prix des États-Unis aura lieu l’an prochain à Miami. Après le Texas, la F1 explorera donc la Floride. A l’échelle des USA, ces deux courses ne sont pas si distantes que cela et surtout la côte est historique des USA (autour de New York), comme la côte ouest, restent délaissées du sport pour le moment.

C’est pourquoi Otmar Szafnauer, le directeur d’Aston Martin F1, souhaite que la F1 diversifie sa géographie, et plaide, pour un éventuel troisième Grand Prix aux États-Unis, plus pour la côte ouest que pour Indianapolis par exemple, situé au cœur de l’Indiana.

« C’est sûr, ce serait une bonne chose d’avoir une troisième course aux USA. »

« Nous en avons une au Texas et maintenant nous en avons une sur la côte est des États-Unis, en Floride, donc ce serait bien d’avoir quelque chose un peu plus à l’ouest si nous pouvons y arriver. »

« Trois courses aux États-Unis, ce serait formidable. La base de fans pourrait clairement soutenir la tenue de trois courses ici. »

Otmar Szafnauer préférait-il un circuit urbain ou classique ? A-t-il une idée en tête d’un circuit californien par exemple ?

« L’un ou l’autre. Si c’est un tracé dans la ville, ce serait bien d’être quelque part où les gens pourraient aller pour autre chose que la course, pour en faire une sorte de destination. »

« Long Beach en est une, mais de toute façon, si vous pouvez combiner des choses comme ça, c’est encore mieux. »

« Austin est une grande ville, Miami est une grande ville mondialement connue, mais pour avoir trois courses aux États-Unis, géographiquement, je déplacerais la suivante plus à l’ouest. »

Long Beach accueille actuellement l’IndyCar (photo) mais aurait des difficultés à faire homologuer son circuit pour la F1, notamment à cause de l’état de l’asphalte dans la ville californienne.

Ce qui est clair, c’est qu’il y a de la place pour un deuxième voire un troisième Grand Prix aux USA : l’affluence record d’Austin (380 000 spectateurs) l’a confirmé.

Pour Otmar Szafnauer, c’est l’effet Netflix bien sûr, mais pas que…

« Peut-être qu’il y a un peu de demande qui était restée en suspens à cause de la situation due au Covid – nous avons manqué une année de Grand Prix à Austin en 2020. »

« Netflix a eu une grande influence sur le public américain, et il y a probablement beaucoup de primo-spectateurs qui sont venus. Je connais quelques amis, et maintenant ce sont les fils et les filles d’amis du Michigan qui aiment vraiment la Formule 1. Ils ont fait le voyage, c’était leur première course de Formule 1, alors que cela continue. »

Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *