Verstappen n'oubliera jamais (...)

Si Max Verstappen s’est imposé sans trop forcer à Abu Dhabi pour signer son 15e succès de la saison, le Néerlandais n’a bien sûr pas oublié l’édition complètement folle de la course de 2021, qui lui permettait de décrocher son premier titre de champion du monde de Formule 1.

La FIA et son directeur de course Michael Masi jouaient évidemment un grand rôle dans l’issue du championnat de l’année dernière, et le double champion du monde est revenu sur cette journée irréelle.

“L’année a été folle de manière générale. Revenir sur ce circuit a fait remonter les souvenirs du weekend de l’année dernière, qui avait été assez stressant,” se souvient Verstppen.

“Je regardais la course une fois de retour chez moi. J’en avais la chair de poule. J’étais nerveux, très nerveux. Ce dernier tour était le plus important de ma carrière.”

“Le pire est venu au moment de passer la ligne pour commencer le tour : au milieu de la ligne droite, j’ai eu une crampe au mollet ! J’essayais de rester à fond mais je n’arrivais plus à contrôler !”

Il fallait pourtant dépasser Lewis Hamilton pour aller chercher ce titre : “Mon instinct me disait : ’Je dois y aller’. Je l’ai fait. Personne ne s’y attendait, ni mon père, ni Christian Horner.”

“Je prenais la tête, mais je devais gérer ces deux longues lignes droites avec toute cette douleur dans ma jambe ! Vous devez faire face à ce genre de choses lorsque vous vous battez pour le championnat. C’étai vraiment douloureux.”

Et au moment de passer la ligne d’arrivée, “c’était la plus grande émotion de ma vie. J’entendais les gens pleurer à la radio.”

“J’ai toujours respecté Hamilton”

Verstappen n’a pas non plus oublié que Hamilton était sur le point (et aurait dû, si les règlements avaient été correctement appliqués) de remporter un huitième titre de champion du monde en 2021.

“Tout allait bien pour lui et soudainement, quelque chose comme ça se produisait. C’est dur.”

“A l’époque, je me disais : ’Il a remporté sept championnats, dont un au dernier virage (en 2008), j’espérais donc qu’il pourrait comprendre la différence au niveau des émotions’.”

“Nous avons connu des moments tendus mais je l’ai toujours respecté. C’était une grande lutte entre nous.”

Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *